La “fanfiction” : univers à explorer

La fanfiction est souvent perçue comme un élément du monde geek, engendré par des adorateurs d’univers issus d’œuvres littéraires ou cinématographiques. Petit topo sur cet univers parallèle.

Les fanfictions les plus répandues concernent celles d’Harry Potter, de Marvel, Star Wars, Star Trek, Fifty shades of grey, mais il elles peuvent s’inspirer de tout type d’univers, même ceux des dessins animés pour enfants, par exemple Miraculous : Ladybug. La plupart du temps, ces fanfictions sont des réécritures complètes ou partielles de l’histoire qui modifient certains événements et relations entre les personnages. Ce phénomène a commencé avec l’avènement d’Internet et la création de groupe de fans, comme celui de Star Trek, qui est historiquement la première communauté à lancer le principe de la “fanfic”. Mais pour d’autres, la fanfiction a commencé bien plus tôt dans l’histoire, lorsque Virgile plagiait Homère en poursuivant l’histoire d’Enée après la guerre de Troie.

Ces fanfictions participent à la pop culture. Elles sont la représentation même de l’émergence de communautés de fans reliés dans le monde par Internet et par le même amour pour un univers fictionnel. Elles peuvent paraître assez superficielles, cependant ces communautés permettent de découvrir des vocations, voire deviennent un incubateur pour de potentiels futurs auteurs. D’autant que lire ou écrire des fanfictions ne demande aucun capital particulier : seulement faut-il apprécier un univers et accéder à Internet. Quelques auteurs ont d’ailleurs pu éditer leur livre après avoir commencé à écrire des fanfictions à partir d’un univers emprunté sur Wattpad, les blogs Skyblogs ou encore le site www.fanfiction.net.

Preuve qu’il s’agit là d’un véritable phénomène, de nombreux débats animent les discussions entre adeptes de fanfiction, qu’il s’agisse des auteurs ou des lecteurs. Par exemple, il existe des controverses sur la question du suivi du canon, qui est le scénario officiel issu de l’œuvre de référence. Le fait de déterminer à quel point la fanfiction doit se rapprocher du canon ou en dévier est une réelle source de désaccord, et chaque auteur de fanfiction, chaque lecteur a ses propres préférences en la matière.
En outre, les enjeux sociétaux sont de la partie en s’installant dans les débats, et sont observables à travers les évolutions du monde de la fanfiction. Celles-ci intègrent effectivement de plus en plus de couples gays ou des personnages queer, entre autres, afin d’offrir une meilleure représentativité de la société.

Un vocabulaire précis s’est enfin développé autour de ce domaine, générant des termes tels que fandom (l’univers de l’œuvre d’inspiration), rating (échelle d’accessibilité au jeune public), lemon (description d’un rapport sexuel), et bien d’autres, en plus du terme canon vu plus haut. Cette émergence linguistique annonce l’apparition d’un secteur nouveau accompagné de ses propres codes. Néanmoins, l’image de la fanfiction semble se départir de ses relents geek et nerd pour devenir un réel lieu d’expression, et permettre aux fans du monde entier de poursuivre leur immersion dans leur univers favori, à travers ces nouvelles histoires aux possibilités infinies.

Jeanne Berenguier

Sources :
The Promise and Potential of Fan Fiction,By Stephanie Burt 2017, NewYorker
From Star Trek to Fifty Shades: how fanfiction went mainstream, 2018, the Guardian, Mikaella Clements
Podcast Disclaimers on Spotify (Disclaimer est un podcast indépendant sur les fanfictions lancé en 2019 par Mathilde, Cordelia et Sophie)